201308_03

Il est quand même étrange, ce rhododendron. Il a quelque chose de si… de si… Comment dire ? Topinambour ? A-t-on jamais vu un rhododendron qui aurait des airs de topinambour ? On a bien vu des escargots avoir des allures de coq et des coqs avoir la tête dans un cul de rate. Il doit y avoir une erreur. Le cul n’a pas de rate et la rate n’a de la poule que le bouillon. On s’égare. Revenons à nos moutons.
— Je suis là !
Pas toi, Petit Mouton, les autres, le troupeau, ceux qui se font tondre aussi ras qu’un rhododendron se taille au printemps. Toi, tu es gentil, tu le sais. Et tu garderas toujours ta laine comme le topinambour conserve son duvet d’oie par delà les saisons et le rhododendron ses écailles de lion.
— Tu dis des choses bizarres, Cécylou. Tu es sûre que cela va ?
Oui, Petit Mouton, très bien. Je suis juste partie explorer un autre monde, un monde où l’on peut faire ce que l’on veut de ses plumes, y croire ou pas, un monde où fleurit le rhododendron quand les topinambours se fanent, un monde où les coqs chantent dans la bruyère quand la girouette est déjà occupée par un escargot sans coquille.
— Une limace ?
Oui, Petit Mouton, une limace, qui chante « Le coq est mort, le coq est mort… », en canon.

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 201308_03

  1. Petit Mouton dit :

    La limace chante parce que tu lui a donné des piments à manger ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *