201204_50

Charlotte ouvre un œil. Qu’est-ce donc que ce bruit ? Elle cherche Petit Mouton dans son lit et le trouve coincé derrière l’oreiller. Le bruit revient. On dirait comme un long cri sans que Charlotte n’arrive à déterminer si c’est un cri gentil ou un cri méchant. Elle s’assoit dans son lit. Elle scrute l’obscurité en serrant très fort Petit Mouton dans ses bras. Sa présence la rassure. Un craquement l’alarme. Un cri, de nouveau, la terrifie.
— Maman !
Une sorte d’éclat de rire lui répond. Charlotte tremble de pied en cap, et aussi dans l’autre sens. Elle a envie de pleurer. Elle a trop peur pour que les larmes coulent.
— Tu sais bien que ta maman ne viendra pas.
Mais qui parle ? Charlotte ouvre la bouche pour crier puis la referme, muette. Elle n’est pourtant pas morte, sa maman. Elle dort dans la chambre juste à côté. À moins qu’il ne l’ait tuée. Lui ? Mais qui est-ce ? Une ombre immense noircit l’espace de son lit. Quelqu’un semble s’asseoir sur le bord mais Charlotte a beau écarquiller les yeux, elle ne voit rien. Petit Mouton se ratatine contre sa poitrine.
— Maman !
— Oublie ta mère ! Et tu n’auras plus peur de rien, plus peur de moi… plus peur, jamais.

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 201204_50

  1. Petit Mouton dit :

    Ouh là là là là là là !!! J’ai eu très très peur !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *