201204_12

« Correrio, mythe ou réalité ? »
La question peut sembler par trop espiègle pour faire l’objet de ce travail de recherche. Nous allons pourtant nous attacher à y répondre à travers la mise en perspective socio-psycho-psycha-pédagogique d’une séance de mise en boîte avec observation clinique du sujet supposé distribuant. L’empirisme sera notre loi, le structuralisme notre croix.
Dans une première partie (I-Le Correrio dans la structure psychoclinique de l’enseignant devant un problème mathématique), nous ferons la narration de ce que nous avons pu observer à partir des éléments théoriques inventoriés dans les varia de la Revue française de pédagogie (I-a Si vis omnipotenta, para cognoscendi) avant de présenter quelques séances en présence d’élèves en situation d’échec à la lecture d’un conte (I-b Cendrillon à la place des Fêtes ou les « Pas-toutes » aux pays des HLM).
Dans une deuxième partie (II-De Levi-Strauss à Jacques Lacan, l’abandon du triste correrio au profit de l’origine de la toute-puissance), nous verrons comment le déni de l’histoire sort chacun de ses gongs (II-a La pensée sauvage de l’élève face au masque totémique du professeur) avant que la réconciliation puisse s’opérer dans la balance entre transfert et contre-transfert (II-b D’un autre à l’autre ou Le transfert dans sa disparité subjective, sa prétendue situation, ses excursions techniques).
Et nous en conclurons… Plus tard.

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 201204_12

  1. Temperance dit :

    Belle mise en boite !!!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *