201108_06

Libérez notre camarade !

De notre envoyée spéciale à Baïkonour.

« Après l’incroyable capture de la Lune par une équipe d’astronautes russes (voir notre édition du 1er mai 2012), elle a été transportée sur la base aérospatiale de Baïkonour au Kazakhstan dont un hangar sera bientôt transformé en musée-prison. Cette solution ne satisfait bien sûr pas les défenseurs de la Lune qui manifestent, parfois avec violence, depuis plusieurs jours pour qu’on la renvoie sur son orbite, réfutant d’un revers de main tous les soupçons qui pèsent sur sa loyauté.
« On se demande en effet comment les autorités spatiales internationales ont pu croire un instant que la Lune voulait s’échapper quand elle est sortie de son orbite il y a quarante-huit heures. Cette légère inflexion de trajectoire n’était sans doute qu’une envie de déployer ses quartiers autrement, de se rapprocher du Soleil pour se réchauffer un peu ou de se gratter l’oreille, ou le nez. On ne le saura jamais, sauf si bien sûr le KGB arrive à la faire parler ! Quand on la voit, là, seule, confinée derrière ces sinistres barreaux [notre photo], on peut craindre qu’elle ne signe n’importe quels aveux pour espérer sortir de là.
« Ne s’est-elle pas déjà laissée prendre, toute pure et naïve qu’elle est, par ces filets magnétiques tendus entre la station orbitale et un vieux Spoutnik abandonné au nom d’une soi-disant « probable disparition » de cet astre qui guide nos marrés et nos amours depuis des millénaires. Les autorités spatiales internationales n’ont convaincu personne et l’on ignore encore le mobile exact de cette chasse organisée. Appât du gain ? Volonté de pouvoir ? Qu’importe ! Rien ne peut justifier un tel crime. Ô ! vous qui nous gouvernez ! Rendez-nous la Lune ! Nos baisers nocturnes et nos promenades exigent sa clarté.
[Le Journal du Soir — 15 mai 2012]

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *