201108_04

Misère. En bref
AP. L’externalisation du programme « Fini la misère institutionnelle » négociée par le gouvernement avec son partenaire hypergalactique, l’Univers mésosphèrique de Pectra 7, a pris une nouvelle dimension, hier. Des tests ont été effectués sur la machine fournie par les autorités de l’UMP7 et destinée à transporter les populations concernées dans des Stations pour le Traitement des Oisifs mises en orbite le 14 juillet dernier.
Grâce à cette machine baptisée Loppsi (Laminoir orbital pour la pulvérisation des populations sans intérêt), les bénéficiaires de ce programme unique sont compactés par lots de cinq afin de former une boule. Celle-ci est aspirée par la machine d’abord, par l’antimatière ensuite jusqu’à atterrir dans chaque STO à peine quelques minutes plus tard.
La rapidité de ce transport permet de ne pas se soucier des questions d’oxygénation, de déjection, de miction ou de nourriture. Il semble par contre que la décompression des boules pose quelques problèmes de reconstitution de l’unité physique et mentale des personnes. Cela n’a pas empêché le président de saluer avec enthousiasme ces premières tentatives par ces mots : « Mais où est passée Carla ? »
La Gazette de Paris. 20 août 2013.

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à 201108_04

  1. Hélène dit :

    La classe intersidérale, ce texte !!
    Je dirais même plus, LOL !

    (désolée, j’ai pas pu m’empêcher)

  2. Voyages immobiles dit :

    C’est osé … et c’est … bon …

  3. Je n’ai pas tout compris : comment le président peut-il encore s’exprimer s’il y a des problèmes de reconstitution physique (le mental, je n’en parle même pas dans ce cas) ? Y a un truc qui m’échappe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *