201108_02

Chacun connaît l’histoire de Tistou les pouces verts et de ce lierre qui a poussé entre deux arbres afin d’ériger une échelle si haute que l’on n’en voyait pas le bout. « Tistou était un ange », broutait le poney à la fin de l’histoire. Bien joué ! Le poisson était noyé et Tistou pouvait s’échapper en toute impunité.
Comment ça, s’échapper ? Il n’est donc pas monté au Ciel ?
C’est ce que l’on veut faire croire aux enfants, que s’ils sont assez gentils pour que poussent des fleurs dans le cœur des adultes, ils auront droit à tous les égards. Mais ils ne sont pas dupes, les enfants, même si certains, comme Tistou, jouent le jeu, un temps.
Lui, son rêve, c’était de trouver le moyen de se soustraire aux servitudes de son rang. L’argent, ça oui, il en avait de l’argent ! Et même de l’amour ! Un drôle d’amour, pourtant… L’aurait-on aimé si fort s’il avait été un garnement en bonne santé ? Il était certain du contraire et avait fomenté son évasion, avec la complicité du poney, des arbres et du lierre, pour rejoindre un camp de scouts dans la forêt de Fontainebleau.
L’hiver, il y demeurait seul, entretenant les installations. Dès le printemps, d’autres enfants l’y rejoignaient. D’autres enfants ? Tistou ne vieillissait-il donc pas ? Eh bien, non. Il ne vieillissant pas. Pire ! Personne n’a jamais trouvé cela étrange… Et vous ?

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 201108_02

  1. Asl& dit :

    … J’avoue… connaître Tistou sans le connaître, au fil des manuels de mes remplacements… Mais j’ai acheté le livre, sans avoir eu jamais le temps de le lire… !!! Maintenant je ne sais plus trop 😉

  2. Asl& dit :

    Et mon esperluette ???
    Je souris….Ce n’est pas grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *