201007_20

Et si l’avion ne décollait pas ? Je le trouve un peu gros, tout de même. Il manque de… Allez ! Je ne dois pas m’inquiéter. Ils ont l’air si sûrs d’eux. Cela fait des années qu’ils y travaillent. Mais moi, je n’ai eu que le simulateur pour m’entraîner sans savoir s’il correspondait à l’original. Rien que le siège, déjà, cela n’a rien à voir avec ce que je connais. On se croirait dans un fauteuil, sans doute pour faire croire que cette grosse bête se pilote comme un apéritif ! Avec toute cette électronique, je ne gouverne de toute façon pas grand-chose. Je parierai même que dans dix ans, je serai mis à la retraite. Au moins, j’aurai le temps de bichonner mon vieux coucou et de faire du rase-mottes comme en 40… Je n’y étais pas, bien sûr, en 40. mais j’aurais bien aimé. Au moins, on avait la tête dans les airs ! On sentait le vent qui fouettait les joues et l’on pouvait se faire des loopings à gogo ! Ah ! si…
— Vous êtes prêts ?
C’est qui lui ? Il ne compte tout de même pas s’asseoir dans ma cabine avec sa mine de vieux beau rigide de l’attaché-case !
— Allez mon gars ! On y va.
« Mon gars » ? Mais il se prend pour qui ? Je vais te le…
— Excuse-moi, fillette, mais c’est mon avion. Alors, tu sors vite fait ton plat du cul d’ici et tu me laisses faire mon boulot.
— Ton avion, ducon, c’est moi qui l’ai payé !
— Raison supplémentaire de descendre, moncon. Car si je le colle dans le décor, tu ne seras plus là pour montrer ta petite quéquette à tes copines !
Je pressentais que l’avion ne décollerait pas. C’est bien parti pour…

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *