201007_10


Tout vaut toujours mieux que d’aller se faire pendre.
Tout ? Vraiment tout ?
Au volant de sa petite voiture, à l’arrêt sur l’autoroute coincée entre un semi-remorque devant elle, une berline derrière, un utilitaire à gauche et la bande d’arrêt d’urgence à droite où déferlent des deux roues tous plus intrépides que les autres, Gisèle se pose la question. Le chauffage est en panne et ses bottes fourrées si usées que ses pieds n’en profitent guère.
Autre chose ?
Oui, il y a autre chose ! Ces odeurs d’échappement qui traversent les aérations. Son ventre qui brûle de l’intérieur en concurrence directe avec une sacrée envie de faire pipi. Ce refrain de Noël entendu à la radio ce matin et dont elle ne peut se défaire. Cette envie de boulotter le carton de macarons posé sur le siège du passager sans qu’il ne soit question d’y céder. Cette humidité qui lui glace les os. Le dernier épisode de la saison 5 de Murdock qu’elle va invariablement manquer avec ce foutu Replay qui ne fonctionne pas ! Et l’heure qui tourne et qui dit qu’elle sera forcément en retard.
Mais où se rend-elle ? Ne peut-elle pas s’y dérober ?
Gisèle va embrasser ses enfants.
Et elle aurait préféré se faire pendre ? Tout à fait.

Cy Jung®.

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 201007_10

  1. Paradisbulle dit :

    Parfois on ne peux plus.

  2. Isabelle dit :

    Quand les ennuis de la vie permettent de rendre par proportion le plus insupportable un peu moins pire dans la masse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *