200808_20

Pour faire une bonne crème glacée, il faut de la crème. C’est tout du moins ce que j’imagine, de la crème, bien épaisse, ou alors du lait. Peut-être ne faut-il que du lait, entier. En fait, je ne sais pas. Je n’en ai jamais fait, comme je n’ai jamais fait de boudin noir, ou blanc, ni de gâteau au chocolat. C’est plus compréhensible pour le boudin que pour le gâteau, ou alors, le gâteau, je ne me souviens pas. Le boudin, j’en suis certaine : blanc ou noir, jamais, comme je suis sûre qu’il ne faut pas de sang dans le blanc, pas de dinde dans le noir, ni crème ni lait à moins, bien sûr, de faire une crème glacée au boudin, noir ou blanc, selon le goût.
J’imagine qu’il faut un appareil, une machine, avec des pales qui malaxent en douceur pour que les ingrédients se mélangent sans se briser et forment quelque chose d’onctueux et d’homogène. La seule sorte de machine du genre que j’ai vu fonctionner était une bétonnière. On y lançait pelletée après pelletée sable et ciment, avec ce qu’il fallait d’eau. Au final, le mélange ressemblait à une crème glacée, en moins gelé, puisque la bétonnière ne dispose pas de mécanisme de refroidissement, et en moins crémeux. C’est en tout cas l’idée que j’en ai, je n’en ai pas goûté, comme je n’ai jamais goûté le savon que je fais fondre dans la vieille casserole en fer blanc. C’est moins onctueux, le savon fondu, moins onctueux que la crème glacée au boudin ou le béton, et plus chaud, car pour faire fondre du savon, il faut mettre la matière râpée sur le feu. Peut-être que si j’y ajoutais de la crème, dans mon savon, il aurait l’air appétissant. Je ne sais pas. C’est si compliqué, de faire le bon mélange…
Une crème glacée au boudin, noir ou blanc. Est-ce que ce serait bon ? Qui sait ?

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *