200802_02

Le concombre avançait masqué. Il savait que, sur l’étal du primeur, il n’avait pas bonne presse. La ménagère se méfiait et lui préférait ces petites salopes de tomates en branche qui n’avaient pas leur pareil pour exhaler des senteurs sans rapport avec leur médiocrité gustative. Cela avait toujours été comme ça, même avant l’épidémie ; le rouge excitait les papilles et le concombre avait beau bander de toute sa longueur, il n’arrivait pas à solliciter toute l’attention que sa saveur méritait.
Il était pourtant arrivé du pied même de l’Himalaya il y a plus de trois mille ans, pour offrir à chacun de nouvelles sensations ; quel chemin parcouru pour se voir traité de sale cornichon à la première alerte sanitaire ! Qu’y pouvait-il, lui, si quelques Allemandes décaties n’avaient pas su le préparer comme il le fallait ? Il restait d’ailleurs à prouver qu’il était coupable des faits qui lui étaient reprochés ; le principe de précaution valait aujourd’hui plus que la présomption d’innocence. C’était pitoyable.
Le concombre commençait à ronger son frein dans la pile. Les pastèques, les melons et autres courges, loin de le soutenir, se moquaient. « Vive la famille ! », songea-t-il. Et ces satanées tomates, qui partaient comme des petits pains ! Il avait envie de pleurer tant il lui paraissait de plus en plus impossible qu’il puisse quitter l’étal autrement que dans la cagette de rebut. Une main à cet instant l’attrapa, une main fine et solide. Un œil aguerri l’examina. Deux doigts tâtèrent sa fermeté. Un sourire ferma la marche.
— 1 euro pièce, 2 euros les trois.
— Merci. Un suffira.

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à 200802_02

  1. Voyages immobiles dit :

    Finalement, tout se sexualise … car tout est affaire de désir … et le désir ouvre bien souvent le champ des possibles …

  2. Voyages immobiles dit :

    Et la photo le montre bien par son enchevêtrement de couleurs, de textures, de matières … le tabou n’existe pas …

  3. The Royal dit :

    Excellent.Tout merveilleusement excellent.

Répondre à Voyages immobiles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *