200709_01

Elle était partie. Elle avait tout abandonné. La maison. Moi. Et même le chat. Le vide s’était installé, un vide tel que les plantes se sont mises à dépérir, le réfrigérateur à produire de la glace, l’essoreuse à salade à laminer la romaine. J’ai tout essayé, donné des croquettes au chat, appelé un jardinier, baissé le thermostat, tourné moins vite la manivelle. Rien n’y a fait. La maison se délitait. Le vide rongeait tout de l’intérieur jusqu’au potiron, celui que nous gardions pour la soupe du prochain hiver. Il a implosé, laissant sur le sol une fine peau à peine visible, sa queue et un peu de liquide puant.
C’est ce qui m’a décidée, l’implosion du potiron, l’odeur. Je suis partie à mon tour. J’ai abandonné la maison, le chat, les plantes, le réfrigérateur, la glace, l’essoreuse à salade, les lamelles de romaine, les croquettes, le jardinier, le thermostat, la manivelle et même le vide. J’aurais pu nettoyer les restes du potiron. Je n’en ai rien fait. Qui sait ? Le chat y aura peut-être vu une souris. Il méritait bien ça. Le chat.

Cy Jung©

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 200709_01

  1. Sandrine dit :

    Encore un niglo écrasé sur la route…
    C’est la saison. 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *