200603_01

Elle était arrivée la taille sertie d’un gros ceinturon de cuir, les pieds chaussés de rangers rutilants, un chewing-gum à la cerise entre les molaires. Sur sa tête, elle avait posé un képi blanc tout droit sorti d’un surplus militaire qui tranchait avec son treillis noir et le tout petit débardeur kaki qui mettait en valeur son peu de poitrine.
Elle passa le rideau l’air assuré de ceux qui savaient pourquoi ils étaient là et le regard bleuté d’une étrange touche de tristesse. Elle s’avança vers le bar, retira le débardeur qu’elle glissa dans la poche arrière gauche du treillis, commanda d’un geste une pression et attaqua sa bière sans aucune attention pour les femmes alentour.
Une première main flatta d’emblée son train avant que des doigts experts ne fissent dans un même mouvement sauter la boucle du ceinturon et les six boutons qui fermaient la braguette. Le treillis glissa lentement le long des cuisses. Ses fesses étaient nues. Elle avala une gorgée de bière et se cambra.
Quelqu’un tira le pantalon jusqu’aux chevilles. Elle se campa sur ses jambes, les pieds écartés autant que le tissu le rendait possible. On s’empara de ses fesses pendant que deux mains appuyaient sur ses épaules. Sous la pression, son bassin partit en arrière et son anus rencontra un objet oblong que l’on cherchait à lui faire engloutir.
Elle but la dernière gorgée de son verre. La barmaid lui en servit un second. Elle sirota encore jusqu’à ce que l’objet, dans une ultime poussée, la fendît jusqu’à la garde. Elle cria. Quatre doigts pinçaient ses tétins. Une main marouflait son clitoris. Elle cria encore. Elle soufflait de plus en plus fort. L’objet oblong la ravissait. Son clitoris fit rapidement le reste.
L’objet la quitta. Elle reprit son verre. Elle le but pendant que quelqu’un la reculottait, ceinturon compris. Elle sortit un billet, ignora la monnaie, ajusta le képi sur sa tête et sortit.

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 200603_01

  1. Hélène dit :

    Très pieu(x), comme texte. Rapport aux cierges, sans doute.

    Hihihi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *