199603_03

Récitation.
« L’amour au matin ».
Auteur inconnu.

J’ouvre les yeux pour chercher ta main,
Toi qui dors et dont j’aime tant les seins.
Je ne voudrais surtout pas la manquer
Et mettre mes cinq doigts dans ton nez.
Mes ongles courent sur les draps défaits
Que notre nuit a un peu plus froissés.
Il faut dire que tu gigotes beaucoup,
Surtout quand je te pique ton doudou.
Ô mon amour, viens tout-tout contre moi.
Et tu sauras que ton désir est ma loi.
Ma tendresse n’est pas non plus en reste,
Tant mes caresses sont douces et prestes.
Allez ! Dépêche-toi d’aller faire ton pipi,
Et reviens vite dans le mitan de notre lit.
Le temps presse pour qu’un long câlin
Vienne donner force et sens à ce matin.

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à 199603_03

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *