199209_25

Jacques est debout face à la fenêtre de la cuisine. Il porte une robe de chambre. De vieilles mules réchauffent ses pieds. Son regard est fixé sur la pluie qui tombe et ricoche sur les pierres plates de l’allée. Il tient dans sa main une boîte en fer-blanc. Elle est ouverte. Il n’y a rien dedans.
— J’y vais, ou j’y vais pas ?
Jacques se gratte la tête. La décision est difficile, plus que tout autre. Le manque d’un côté. Le courage de l’autre. Le duel est intense et l’issue si… si…
— Si j’ai vais, ce serait une bonne chose de faite ! Et si je n’y vais pas, je vais le regretter.
Ginette entre. Elle est en chemise de nuit, un châle sur les épaules. Elle frissonne.
— Tu m’as parlé ?
— Non, je pensais à haute voix. Va mettre des pantoufles ! Tu vas attraper mal.
— J’y vais… Tu as vu, il n’y a plus de café !
— Oui, je sais. Et avec ce qui tombe, j’hésitais justement à sortir en acheter.
— Il y a du thé ?
— Non plus.
— C’est vraiment la dèche ! Tu y vas ?

Cy Jung®

Ce contenu a été publié dans Photocriture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 199209_25

  1. Paradisbulle dit :

    Étrange ou …. non mais je pensais qu’il allait se jeter dans le vide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *